Annuaire et guide de voyage

Madagascar
English Français Deutsch Nederlands Italiano Español

Madagascar > Informations touristiques > Histoire

Histoire de Madagascar 

1. Le peuplement de l’île 

La population de Madagascar est issue d'immigrations successives de provenance diverses.  

 

Selon la tradition orale, les Vazimbas seraient les premiers occupants de l’île. Ils seraient des marins d’origine indonésienne arrivés sur les côtes malgaches et auraient remontés dans les hautes terres au centre de l’île. 

 

Ils furent suivis par d’autres vagues d’immigrants venant également du sud-est asiatique, notamment des Philippines, de Malaisie et d’Indonésie.  

 

Puis, à partir du 8ème siècle, ce fut au tour de différents groupes arabes à s’établir sur l’île et à y installer de nombreux comptoirs, en particulier sur la côte nord. L’île prit de l’importance dans le commerce des épices et dans la traite d’esclaves.  

 

Celle–ci fut à l’origine d’une africanisation progressive de la population malgache. 

 

Le Portugais Diego Dias fut le premier Européen à découvrir en 1500 la Grande Ile qui devint une escale sur la Route des Indes et fit l’objet de tentatives successives d’implantations européennes, plus précisément portugaises (16e s.), hollandaises (fin du 16e s.) puis anglaises (17e s.) 

 

Mais, ce furent surtout les Français qui furent les plus entreprenants à cet égard. Au 17ème siècle, ils firent de l’île une base de la Compagnie française des Indes orientales, créant de nombreux comptoirs sur la côte est de l’île et s’installant à Fort-Dauphin.  

 

Le Chevalier Étienne de Flacourt, qui était le gouverneur de ce comptoir au milieu du 17e siècle, fut à l’origine de la colonisation de l’île Bourbon (actuellement La Réunion) par les Français en y envoyant les premiers colons. De retour en France, il écrivit un livre sur l’ « Histoire de la Grande Isle Madagascar » destiné à rallier les dirigeants à sa cause de renforcer l’implantation française à Madagascar.  

 

La présence européenne à Madagascar entraîna l’introduction massive d’armes à feu et le développement de la traite d’esclaves, mais aussi des oppositions de la part des populations indigènes, ce qui amena les Européens à soutenir les royaumes locaux qui leur étaient favorables.  

 

A cette époque, l’île était divisée entre de nombreux royaumes indépendants. Ceux d’entre eux qui étaient en contact avec les négriers purent acquérir des armes en échange d’esclaves destinés principalement aux plantations à l’étranger et prirent l’ascendant sur les royaumes voisins.

 

Ainsi, l’Ouest était dominé par les Sakalavas (dont Andriandahifotsy fut l’un des souverains marquants) qui étendirent considérablement leur territoire. A l’Est, les Betsimisaraka, armés également par les Européens, formait une confédération de plusieurs ethnies réunies sous l’impulsion du roi Ratsimilaho, fils d’un pirate anglais et d’une indigène. A l’intérieur des terres, le sud était le fief de quatre royaumes Betsileo. Le centre était le fief des Merinas. 

 

A la fin du 17e siècle, la France, toujours en butte aux indigènes, renonça finalement à coloniser la Grande Ile, tout en conservant des comptoirs sur les côtes. 
 

Voyez aussi : 

2. La dynastie Merina 

3. L’époque coloniale et retour à l’indépendance


 

Liens

histoire de madagascar
histoire de madagascar (par madagaskar-travel)
histoire de madagascar en quelques dates
photos de madagascar d'autrefois
pirates de l'ocean indien
les rois de madagascar

Liens dans d'autres langues

                
(2)(1)(1)(5)

Même catégorie pour une autre destination

PublicitéAjouter un lien - Rectifier un lien - Décharge de responsabilité -  Contactez-nous
Ajouter aux favoris -  Lien vers WillGoTo - Annuaire voyages

Copyright © 2017 WillGoTo. Tous droits réservés.

Madagascar : Histoire