Annuaire et guide de voyage

Madagascar
English Français Deutsch Nederlands Italiano Español

Madagascar > Photos et récits > Colline royale d'Ambohimanga

Photos de la colline royale d'Ambohimanga au nord d'Antananarivo (deuxième partie) et culte des ancêtres à Madagascar.

Tombeaux royaux d’Ambohimanga, près de Tananarive
Tombeaux royaux d’Ambohimanga, situés à 21 km au nord de Tananarive, Madagascar.

L’origine d’Ambohimanga ("colline bleue"), sous son nom actuel, remonte probablement au XVe siècle. Mais c’est au XVIIIe siècle, particulièrement sous le règne d'Andriantsimitoviaminandriana (1740-1745), qu’elle devint une capitale dotée d'un système de fortifications, de fossés et de portails fortifiés (voir photos ici). La colline royale acquit tout son prestige avec le roi Andrianampoinimerina (1745 -1810), « le prince désiré par l'Imerina », brillant conquérant et orateur doué. 

Le roi Andrianampoinimerina, après avoir réuni les royaumes de l'Imerina tantôt par des conquêtes tantôt par des négociations, consolida son pouvoir par des alliances matrimoniales, créant, tout autour de Tananarive, un ensemble de collines caractérisées par la présence d'une épouse royale et de tombes de familles royales. Le roi Andrianampoinimerina éleva douze de ces collines au rang de collines sacrées officielles de l'Imerina, le chiffre douze étant symbolique dans la culture merina.

Ce sont les collines d'Ambohitrabiby, Ambohidratrimo, Ilafy, Namehana, Ambohimalaza, Ambohitrontsy, Ambohiniazy, Ambohitrondrana, Merimandroso, Kaloy, Antananarivo et Ambohimanga, ces deux dernières présentant un intérêt de loin le plus important pour les touristes.  


Le mur d'enceinte actuel du Rova d’Ambohimanga a été édifié par la reine Ranavolona Ière (1828-1861) et muni d'un portail au nord et d'un autre au sud-ouest vers 1830. Le palais Fandriampahalemana et le pavillon Tranofitaratra furent ajoutés au complexe en 1871.

Le roi Andrianampoinimerina de même que les Reines Ranavalona I et Ranavalona II furent fut inhumés à Ambohimanga dans l'enceinte royale. Du temps d'Andrianampoinimerina, le rova comptait 12 tombeaux alignés nord-sud. Conformément à la tradition, les demeures des morts sur la colline royale d’Ambohimanga sont en pierre (matériaux froid et inerte) alors que les habitations des vivants sont en bois (matériaux vivants). Les tombeaux en pierre sont surmontés de "Tranomanara" (ou "maison froide"), petite case en bois réservée au tombeau de castes nobles.

Le culte des ancêtres est très prononcé à Madagascar. Les rois défunts continuaient, en tant qu'ancêtres, à exercer des pouvoirs de protection et de châtiment sur les vivants. En raison principalement de la présence de ces tombeaux
, Ambohimanga resta une ville sacrée malgré le déplacement à Tananarive de la capitale politique du Royaume et son accès était interdit à tout étranger et le resta jusqu'en 1897.

En 1897, les Français démolirent les tombeaux royaux et transférèrent les dépouilles royales à Antananarivo dans le but d’enlever au site d'Ambohimanga sa fonction sacrée et d'anéantir le culte des ancêtres. Et, sacrilège suprême, des bâtiments militaires coloniaux furent même édifiés à leur place. Ils disparurent quelques années plus tard.

Les tombeaux démolis par les Français ont été reconstruits en 2008 par l’État malgache en respectant les règles de construction et les matériaux traditionnels. Les restes des dépouilles des souverains y ont été replacés. Ils continuent à être l'objet de dévotions et de pèlérinage de la population locale.

Aujourd'hui, la colline royale d'Ambohimanga  conserve un caractère sacré à travers ses tombeaux royaux, ses nombreux lieux de culte (fontaine, bassins et bois sacrés, pierres de sacrifice), et ses arbres royaux. Elle demeure un lieu de pèlerinage.

Non loin du Rova, plusieurs tombeaux de grandes familles merina sont établis sur la colline sacrée et continuent à être utilisés.

Ce haut-lieu de la royauté Merina qui a unifié le pays fait partie du patrimoine mondial tel que répertorié par l'UNESCO.

Comme suggéré ci-dessus, parmi les différentes traditions qui prévalent dans les différentes régions de Madagascar, le culte des ancêtres est probablement celui qui est la plus marquée et le plus répandu dans toute l'île. Ainsi, le famadihana, ou retournement des morts, est une coutume funéraire que l'on rencontre dans beaucoup de régions de Madagascar, notamment chez les Betsileos au sud des Hautes Terres au centre du pays. Egalement dans les Hautes Terres, lors de la circoncision (famorana) d'un jeune garçon, son prépuce est offert au grand père qui se doit de l'avaler, avec un morceau de banane, pour marquer solennellement les liens de filiation.

Les ancêtres sont en quelque sorte divinisés (Razana) et gardent leurs attaches familiales. A chaque grande occasion de la vie (mariage, construction d'une maison,..), le "Razana" sera invoqué, voire "consulté" et des offrandes, sous la forme par ex. de sacrifice d'un poulet, lui sont faites. La croyance considère que certains sinistres comme les accidents, les maladies sont les conséquences d'un manquement au culte des ancêtres et qu'ils seraient une sanction infligée par ceux-ci pour avoir violé un "fady" (tabou), par exemple.

 
Piscine royale d'Ambohimanga, Madagascar
Piscine royale: les bassins sacrés de la colline royale d'Ambohimanga située au nord de Tananarive, Madagascar.

Ce sont deux bassins sacrés creusés dans la roche, remplis d'eau par de jeunes vierges, dans lesquels la cérémonie annuelle du bain du Roi et de ses épouses avait lieu. La population appréciait de boire l'eau du bain considérée comme eau sacrée. Aujourd'hui encore, ces deux bassins, comme d'autres lieux sacrés  d'Ambohimanga, font l'objet de dévotions de la part de Malgaches.

Passage secret d'Ambohimanga, Madagascar
Passage par lequel les filles vierges apportaient, sans être vues, de l'eau de la source sacrée aux piscines royales d'Ambohimanga.

Aujourd'hui, ce passage est visible de la route qui accède au rova d'Ambohimanga à 21 km au nord de Tananarive, Madagascar.  


 

Liens

Rova d'Ambohimanga
Page d'information de l'UNESCO sur le Rova d'Ambohimanga situé au nord de Tananarive, à Madagascar.

PublicitéAjouter un lien - Rectifier un lien - Décharge de responsabilité -  Contactez-nous
Ajouter aux favoris -  Lien vers WillGoTo - Annuaire voyages

Copyright © 2018 WillGoTo. Tous droits réservés.

Guide de voyage et de tourisme à Madagascar avec de nombreuses photos.