Annuaire et guide de voyage

Madagascar
English Français Deutsch Nederlands Italiano Español

Madagascar > Photos et récits > Fianarantsoa

Photos de Fianarantsoa à Madagascar: la Gare de chemin de fer de Fianarantsoa et la ligne FCE, la Ville Haute et la mairie de Fianarantsoa.  

Gare de chemin de fer de Fianarantsoa
La gare de chemin de fer de Fianarantsoa à Madagascar, départ du train de la ligne FCE.

Fianarantsoa est une ville située dans les hauts plateaux de la région du Bétsiléo au sud-est de Madagascar. La ville est un centre commercial et un carrefour routier sur la Route nationale 7.

La ville de Fianarantsoa, située à une altitude de 1400 m, est reliée à celle de Manakara sur la côte orientale du pays par une ligne de chemin de fer. Cette ligne Fianarantsoa-Côte Est, en abrégé FCE, est une des rares lignes de chemin de fer encore utilisées pour le transport tant de passagers et de marchandises à Madagascar. Le trajet est également fréquenté par les touristes. 

La ligne Fianarantsoa-Manakara date de l'époque française, ayant été construite à partir de 1926 et achevée dix ans plus tard. Elle parcourt 163 km et passe par dix-sept gares. Elle a nécessité la construction de nombreux ouvrages d'arts et le recours à une forme de travail forcé, en l'occurrence le service de la main-d’œuvre pour les travaux d’intérêt général (SMOTIG). La ligne CFE n'est pas relié au reste du réseau ferroviaire malgache, la ligne Antsirabe-Fianarantsoa (230 km) prévue à l'origine n'ayant jamais été réalisée.

La construction des quelques lignes de chemin de fer à Madagascar dans la première moitié du 20ème siècle coûta la vie de plusieurs milliers de travailleurs (y compris par suite d'épidémies de palludisme), donna lieu à l'immigration de travailleurs chinois qui sont restés ensuite dans le pays et, ne serait-ce que par son coût humain et social, contribua à déclencher plus tard la révolte de 1947 contre le pouvoir colonial français.

Aujourd'hui, en raison de la vétusté de l'équipement et du matériel de la ligne FCE et à cause de cyclones, des pannes y sont fréquentes et entraînent des retards, voire une interruption du service qui peut durer pendant plusieurs jours. Un trajet simple dure environ 9 heures au départ de Fianarantsoa, dans le sens de la descente vers la côte de l'Océan Indien, et une heure de plus en sens inverse au départ de Manakara, dans le sens de la montée. Les départs de Fianarantsoa ont lieu le mardi, le jeudi et le samedi à 7h et les jours suivants pour les départs de Manakara. 

Cette communication ferroviaire est d'une importance majeure pour les activités économiques et la vie sociale des villages traversés. Que ce soit pour l'acheminement des productions agricoles ou forestières locales de ces villages ou pour leur approvisionnement en d'autres produits, tout repose sur cette voie de commmunication. Et les arrêts du train dans les différentes gares permettent aux habitants de se procurer quelques ressources bienvenues par la vente aux voyageurs de produits locaux, alimentaires et autres. La durée des arrêts aux gares dépend du volume de lacargaison à charger et décharger.

Les touristes apprécieront la découverte de panoramas jolis et variés ainsi que des ouvrages d'art remarquables (comme le pont qui enjambe les chutes grandioses de la Mandriampotsy), tout en étant immergés dans la vie de la population locale. Ils rencontreront successivement les peuples Betsileo ("les nombreux invincibles", peuple occupant le sud des Hautes Terres au centre de l'île), Tanala ("ceux de la forêt") et Antaimoro ("ceux du rivage"). Ils ne manqueront pas de garder des souvenirs colorés de l'expérience. 

La ligne transporte près 150 000 voyageurs et 15 000 tonnes de marchandises chaque année.
Des films et reportages ont rendu célèbre ce pittoresque parcours. Le convoi comporte trois wagons: deux de ddeuxième classe et un de première classe. 

La Ville-Haute de Fianarantsoa
Vue panoramique de la vieille ville de Fianarantsoa dans la partie haute de la cité, à Madagascar.

Capitale du pays Betsileo, Fianrantsoa est une ville très étendue qui se subdivise essentiellement en une partie haute et une partie basse.

Fianarantsoa a été fondée en 1830 par la Reine Ranavalona I qui a  voulu développer une place fortifiéeentre Tananarive et le Sud sur l'emplacement d'un village Betsileo au milieu de rizières et de collines. Le palais du gouverneur royal avait été établi sur la colline Ivonea, occupée actuellement par la Ville-Haute, qui offrait une vue panoramique sur les environs. Le figuier royal y est encore présent.

Le développement de la cité s'est fait dans le respect de la stricte hiérarchie sociale qui prévalait à l'époque. Chaque populationoccupait une zone plus ou moins élevée, clairement délimitée, le cas échéant par des remparts encore visibles aujourd'hui, en fonction de son rang social.

Mais c'est surtout la reine Ranavalona II qui, en autorisant la construction de bâtiments en matériaux durs (briques et pierres) et en se convertissant au protestantisme, a permis un nouveau développement de la Ville-Haute. Les missionnaires étrangers se sont empressés d'y édifier des églises pour convertir la population: les premiers arrivés étaient de la London Missionary Society en 1870, suivis par les catholiques français en 1871 et les luthériens norvégiens en 1878. Simultanément de jolies maisons onte été construites avec des balcons sculptés. 

Ancien quartier général des missionnaires chrétiens, la Ville-Haute de Fianarantsoa (littéralement "où l'on apprend le bien") abrite pas moins de 6 églises, dont les plus anciennes églises protestantes de l'ile. 

Dans de nombreux cas, les habitants actuels de la vieille ville, souventdescendants des anciens propriétaires, n'ont pas les ressources nécessaires pour entretenir le patrimoine local. Le World Monuments Fund a ainsi repris la vieille ville de Fianrantsoa dans sa liste des sites historiques les plus menacés. Un projet de réhabilitation de la vieille ville progresse lentement.

L'hôtel de ville de Fianarantsoa
L'hôtel de ville de Fianarantsoa à Madagascar.

L'hôtel de ville de Fianarantsoa  est établ à l'endroit où la reine Ranavalona II avait dressé son campement pendant deux mois lorsqu'elle avait visité le sud de don royaume en 1873.

L'hôtel de ville fait face au large boulevard Philibert Tsiranana au milieu duquel se dresse le petit monument en hommage aux morts des deux gurerres mondiales. Un marché occupe les bords de rues un peu en contrebas de la mairie.

Pour le touriste, Fianarantsoa est surtout une ville étape. Pas moins de trois parcs nationaux sont accessibles au départ de la ville:
Ranomafana en 1 heure et demi de route, Andringitra en 4 heures et Isalo en 5 heures.


 

PublicitéAjouter un lien - Rectifier un lien - Décharge de responsabilité -  Contactez-nous
Ajouter aux favoris -  Lien vers WillGoTo - Annuaire voyages

Copyright © 2020 WillGoTo. Tous droits réservés.

Guide de voyage et de tourisme à Madagascar avec de nombreuses photos.