Annuaire et guide de voyage

Madagascar
English Français Deutsch Nederlands Italiano Español

Madagascar > Photos et récits > Tortue araignée et tortue radiée

Photos de la tortue araignée et de la tortue radiée du village des tortues de Mangily - Ifaty au sud-ouest de Madagascar.

Tortue étoilée de Madagascar, à Mangily - Ifaty
Tortue étoilée de Madagascar, aussi appelée tortue rayonnée ou radiée, au village des tortues de Mangily - Ifaty, Madagascar.
(Astrochelys radiata).

Le village des tortues de Mangily accueille des tortues d'âges et de tailles variées qui ont été saisies par les douanes de Madagascar et de Mayotte. Il s'attache en particulier à préserver les espèces les plus menacées: Astrochelys radiata (tortue radiée) et Pyxis arachnoides (tortue araignée). Il abrite plus de 2 000 bêtes. Elles sont soignées et débarrassées des éventuels parasites (qu’elles auraient pu attraper au cours du trafic) et sont réaclimatées à la vie sauvage dans de grands enclos avant  d'être remises en liberté. Le village dispose d'une clinique pour les tortues qui veille à la prévention de maladies et à éviter que les animaux malades ne contamine les autres.

Sur les 5 tortues endémiques de Madagascar, 4 sont en danger critique d’extinction à cause principalement du braconnage et de la destruction de leur habitat. Leurs prédateurs naturels sont les rats, les serpents, les rapaces et aussi les sangliers d'Afrique qui mangent leurs oeufs et les jeunes tortues.

Le village des tortues (Tanànan’ny Sokake) de Mangily s'étend sur un territoire de 7 ha. Il est géré par l’Association de sauvegarde pour l’environnement SOPTOM qui est aussi à l'origine d'une initiative similaire à Gonfaron dans le Var en France. Il est situé à Mangily (Ifaty), à proximité de la Réserve Reniala (forêt de baobabs), à un peu plus d'une vingtaine de kilomètres au nord de Tuléar (sud-ouest de Madagascar). Il forme des naturalistes et accueille les bénévoles.

Tortue araignée (Pyxis arachnoides) en cours d'hibernation
Tortue araignée (Pyxis arachnoides), kapila, en cours d'hibernation  au village des tortues de Mangily - Ifaty, Madagascar.

La tortue araignée (Pyxis arachnoides), appelée aussi kapila, est une espèce endémique de Madagascar. On la trouve exclusivement dans les régions arides du sud-ouest de Madagascar (entre Morombe au nord et Ambovombe au sud) dans une zone allant des côtes jusque 10/15 km à l'intérieur du pays, soit un territoire assez semblable à celui des tortues radiées. 

La tortue araignée est l'une des tortues terrestres les plus petites. Elle mesure de 10 à 15 cm, le mâle étant un plus grand que la femelle. Sa carapace oblongue est fortement bombée. Les écailles brunes ou noires dessinent une toile d’araignée composée de jaunes partant d’un centre jaune (d'où son nom). Ce dessin constitue un parfait camouflage dans l’habitat naturel de l’animal.

La durée de vie de latortue araignée est de plus de 50 ans. Les tortues araignées s’accouplent au début de la saison de pluie. La femelle ne pond qu'un seul oeuf. En captivité, on a observé jusqu'à 3 pontes par an. La période d’incubation varie de 220 à 250 jours.


La tortue araignée se nourrit d'herbes, de pousses de succulents et d'insectes. Elle s’enfouit dans le sable et s’y repose durant la saison sèche qui va de mai à novembre.

La tortue araignée est l’une des espèces de tortues les plus rares au monde. Sa population a subi de grosses pertes suite à la réduction de l'habitat de ces tortues et aux prélèvements par l'homme pour le commerce international. On craint que le braconnage à des fins d'alimentation locale s'accroisse en substitution à celui des tortues radiées. C'est une espèce en danger critique d'extinction selon les critères de l'UICN.

Selon la tradition locale, poser une feuille sur une tortue serait un porte-bonheur.


Village des tortues de Mangily - Ifaty: tortues radiées
Tortues radiées de Madagascar (Astrochelys radiata), Sokake, au village des tortues de Mangily - Ifaty, Madagascar.

La tortue radiée de Madagascar (Astrochelys radiata), aussi appelée tortue rayonnée ou étoilée ou encore Sokake (nom local), est une espèce terrestre originaire uniquement du sud et sud-ouest de Madagascar. Elle a été introduite sur les Iles Maurice et (surtout) Réunion où elle est assez répandue à l'état captif. Elle est en effet très prisée en raison de sa beauté, ses écailles noires étant dessinées de rayons jaunes. C'est un animal de compagnie docile et sa viande serait appréciée.

La tortue radiée craint les espaces ouverts. Elle vit dans les forêts épineuses sèches ("bush") et les forêts de tamariniers. Elle est active toute l'année, sans hibernation hivernale. Elle est principalement herbivore. Elle se nourrit d'herbe, de fruits et de plantes grasses. Le mâle mesurede 45 à 50 cm de long à l'état adulte et la femelle un peu plus d'une trentaine de centimètres. La tortue radiée vit de 60 à 100 ans.

Lors de la ponte des oeufs, la femelle creuse un trou avec ses pattes arrières, y dépose les oeufs, puis elle rebouche le trou en urinant abondamment. Une fois le trou rebouché, l'endroit de la ponte n'en garde aucune trace visible. 
La durée d'incubation des œufs est assez longue (de 8 à 12 mois). La prochaine fois, la ponte se fera toujours à un autre endroit. Les bébés tortues ont déjà des taches sur leur carapace, mais les rayons jaunes ne se marqueront qu'avec l'âge.

Selon la classification de l'UICN, tortue araignée et la tortue radiée sont des espèces en danger critique d'extinction (niveau de risque le plus élevé avant l'extinction de l'espèce à l'état sauvage). Elle a entièrement disparu de plus de 40 % se son habitat naturel. 

Deux autres espèces de tortue terrestre endémique à Madagascar sont également en danger critique d'extinction: la Pyxide à dos plat (Pyxis planicauda), appelée aussi Kapidolo, et la tortue à soc (Astrochelys yniphora), tortue de grande taille appelée aussi tortue à éperon.
 
Ces différentes tortues sont protégées par la Convention de Washington (annexe I de la CITES visant à une interdiction à l'exportation). L’instabilité politique à Madagascar et le manque de moyens qui en résulte a permis une hausse du braconnage des tortues. Le WWF estimerait que plus de 60 000 tortues seraient extraites de leur milieu naturel chaque année.


 

PublicitéAjouter un lien - Rectifier un lien - Décharge de responsabilité -  Contactez-nous
Ajouter aux favoris -  Lien vers WillGoTo - Annuaire voyages

Copyright © 2020 WillGoTo. Tous droits réservés.

Guide de voyage et de tourisme avec de nombreuses photos de Madagascar.