Annuaire et guide de voyage

International
English Français Deutsch Nederlands Italiano Español

International > Billets d’avion les moins chers par internet

Comment acheter les billets d’avion les moins chers par internet ? 

Les vacances et nombreux autres événements de la vie privée ou professionnelle sont souvent l’occasion de voyages en avion. Réserver un vol est aujourd’hui un acte banal.  

Or, avec les réservations par internet, l’avènement des compagnies aériennes à bas coûts et bien d’autres changements, le marché des voyages aériens s’est considérablement transformé et est devenu plus complexe.  

Dans ce contexte, le voyageur non averti risque souvent de payer son billet d’avion plus cher que nécessaire. Le billet d’avion le moins cher n’est pas en effet l’apanage d’une compagnie aérienne ou d’un comparateur de prix particulier. Ce n'est pas non plus affaire de trucs et d'astuces bidon.

Un vol pas cher ne peut être obtenu à coup sûr qu’en suivant une démarche adéquate basée sur la connaissance du marché et de son fonctionnement.
 
La démarche que nous proposons est simple à suivre.  Elle devrait être utile à tous les voyageurs qui ont une certaine marge de manoeuvre dans la planification de leur voyage. 

Ceux d'entre vous qui ont des contraintes très strictes, sans aucune marge de manoeuvre, ne pourront pas pleinement en tirer parti. Ils devront surtout veiller à utiliser un bon comparateur de prix qu'ils trouveront ici et à s'en servir correctement (voir points 4 à 10 ci-dessous). Par ailleurs, le cas particulier des vols allers simples, souvent très chers en cas de vol long-courrier, est examiné séparément: voyez ici.

Voici les 10 conseils de base pour vraiment acheter vos billets d'avion au meilleur prix par internet.

1. Réserver bien à l’avance 

Les prix des vols en avion changent constamment de sorte qu'il est essentiel de savoir quand le voyageur doit réserver ses billets d'avion pour obtenir le meilleur prix. A ce sujet, on rencontre pas mal de conseils farfelus. Pourtant, si l'on se donne la peine de prendre en compte la politique des prix des compagnies aériennes, quelques lignes de conduite assez simples permettent aisément de faire pas mal d'économies.

En effet, depuis la libéralisation du marché des vols aériens, les compagnies pratiquent une politique de maximisation de leurs revenus qui vise à remplir leurs avions aussitôt que possible et à augmenter les prix des billets d'avion au fur et à mesure que le nombre de places disponibles se réduit.

Dans les cas usuels, pour bénéficier des meilleurs prix, réservez donc votre vol dès que possible, de préférence environ 4 mois ou plus avant le départ. Si les dates de votre voyage ne sont pas flexibles et se situent en haute saison, vous risquez de payer cher votre billet d’avion si vous l’achetez tardivement.

Pour plus de détails sur les différents cas en la matière, 
 voyez "Quand acheter les billets d'avion au meilleur prix".  

2. Voyager en basse saison 

Les prix des vols en haute saison sont très sensiblement plus élevés qu’en basse saison. Autant que possible, évitez donc de voyager en haute saison, entre autres, de fin juin à fin août et de la mi-décembre à la mi-janvier.

Le fait est connu. Mais beaucoup de voyageurs en sous-estiment l’ampleur, méconnaissent certaines périodes de pointe locales et surtout ne savent pas comment éviter, au moins partiellement, ce surcoût en période de pointe. Pour en savoir davantage à ce sujet, exemples à l'appui, voyez "
Vols pas chers : haute et basse saisons dans les voyages en avion".


3. Etre flexible sur les dates et heures du voyage

Les prix des voyages en avion ne sont pas les mêmes selon que le vol a lieu tel jour ou tel autre jour. Si vous le pouvez, décaler les dates de votre voyage d’un ou deux jours peut parfois vous rapporter pas mal d‘économies, parfois même de manière importante.   

Souvent, les vols en milieu de semaine (mardi, mercredi, jeudi) sont moins chers que les vols en fin de semaine (vendredi et samedi), et ce tant en basse saison qu’en période de pointe. La raison est toujours la même: les vols du weekend sont plus demandés et plus rapidement remplis que les vols en milieu de semaine.

Lorsque plusieurs vols sont disponibles un même jour entre deux villes par des compagnies différentes ou par une même compagnie, les prix des vols peuvent varier sensiblement selon les heures des vols.
 Votre choix se fera alors en fonction d'un rapport qualité/prix en fonction des objectifs de votre voyage. Le prix n'est pas le seul critère à prendre en considération. Si vous vous rendez à Londres, y arriver en début ou en fin de matinée n'a pas le même intérêt si vous n'y restez que la journée ou si, au contraire, vous y séjournez plusieurs jours.  

4. Utiliser un bon comparateur de prix 

Comme son nom l’indique, un comparateur de prix spécialisé dans les voyages en avion compare instantanément le tarif des différentes compagnies aériennes pour le vol que vous désirez faire. Il trouve le meilleur vol (prix et trajet) pour vous en quelques secondes et vous donne l’occasion de le réserver en ligne. C'est un outil indispensable dont le voyageur ne peut plus se passer. 

Même si vous préférez ou avez souvent intérêt à réserver directement sur le site de la compagnie aérienne, il est toujours utile de toujours consulter d'abord un comparateur de prix parce que comparer toutes les offres disponibles sur le marché est l'abc d'un bon achat.

Les comparateurs proposent d'ailleurs toutes les fonctionnalités utiles à cette fin telles que la recherche avec des dates de voyage flexibles, la possibilité de limiter la recherche aux vols directs (sans escale) et, pour des vols successifs à des dates différentes, la fonction multi-destinations (parfois appelée multi-stops).

On distingue deux types de comparateurs de vols:
-- d'une part, les sites de réservation ou agence de voyage en ligne, comme Opodo, Ebookers, Lastminute.com ou Promovacances, qui d'abord comparent instantanément les offres des différentes compagnies aériennes pour le vol voulu et, ensuite, vous permettent de faire la réservation sans devoir changer de site, celui-ci ayant un accès direct aux bases de données des compagnies aériennes les plus importantes du monde,

-- et d'autre part, les comparateurs purs, appelés aussi moteurs de recherche de vols, comme Liligo, Skyscanner, Easyvoyage ou Kayak, qui comparent essentiellement les résultats des différentes agences de voyage en ligne et d'un certain nombre de compagnies aériennes et qui, une fois le meilleur vol trouvé, vous renvoient au site marchand choisi pour y réaliser la réservation

Ce sont donc des outils très différents les uns des autres, chacun des deux systèmes ayant ses avantages et inconvénients. 

Ne perdez pas cependant votre temps à comparer les résultats des multiples comparateurs existant sur le marché. Les meilleurs comparateurs utilisent d'ailleurs souvent les mêmes logiciels sophistiqués. Ainsi, Kayak, Orbitz, Hotwire, Cheaptickets.com, Bing Travel, Google et de nombreuses compagnies aériennes utilisent une même technologie, celle du Software ITA, une entreprise spin-off du Massachusetts Institute of Technology rachetée par Google. Les logiciels de ce type en fonction dans le monde se limitent à quelques unités seulement.

En outre, tous les comparateurs ne sont pas de même qualité. Seuls, les principaux comparateurs ont accès aux données d'un grand nombre de compagnies aériennes. Les autres comparateurs n'utilisent que des données de seconde main et se limitent essentiellement à comparer les résultats des agences en ligne ou bien ce sont simplement des moteurs en marque blanche, pratique qui permet à l'auteur d'un site web de présenter un moteur externe comme étant le sien.

Limitez-vous à maximum deux ou trois comparateurs de renom, testez-les et retenez celui qui a vos préférences. Le Software ITA précité, qui est utilisé par nombreux grands opérateurs, a une version gratuite en ligne destinée au public. Vous la trouverez parmi les sites de réservations que Willgoto vous propose.

5. Réserver le vol de la manière adéquate ou savoir comparer les offres du marché et acheter au meilleur endroit.

Les comparateurs de prix sont des outils formidables.
Cependant, ce serait une erreur de s’arrêter aux seuls résultats de ces comparateurs.

Il y a en effet quelques écueils à éviter. Ils proviennent essentiellement du développement des compagnies aériennes à bas coûts (Southwest, Frontier, Spirit, Ryanair, Vueling, Easyjet, Norwegian Air Shuttle, Transavia, Germanwings, Air Asia et bien d'autres) et des compagnies charters (Thomas Cook Airlines, Jetairfly, Thomson Airways, Monarch Airlines, Condor, TUIfly, les vols charters de Corsair et d’autres). 

a) Ces compagnies à bas coût et charters ne sont incluses qu’en partie dans la plupart des comparateurs de prix et même ne le sont souvent pas du tout. Vous devez donc vérifier si les compagnies non incluses dans le comparateur utilisé ne desservent pas votre destination (ou éventuellement un autre aéroport proche de celle-ci) et le cas échéant si leur offre n’est pas plus intéressante.

b) Les prix affichés d’emblée par la plupart des compagnies à bas coût et aussi, dans une certaine mesure, ceux des compagnies charters ne sont pas directement comparables à ceux des compagnies traditionnelles parce que les premiers ne comprennent pas tous les frais (frais de bagages, frais de réservation et autres) qui sont mis à votre charge.

Ceci n'est pas un détail. Un vol bon marché d'une compagnie à bas coût peut devenir très couteux lorsqu'on y ajoute les divers frais complémentaires. Certaines de ces compagnies facturent même les services les plus élémentaires. Aux Etats-Unis, Spirit, par exemple, peut vous compter des suppléments particulièrement nombreux. Vous devez donc veiller à comparer des prix tout compris pour le cas qui vous concerne.

La même précaution s’impose si vous avez recours à un comparateur spécialisé dans les vols à bas coût.

c) Enfin, quand bien même votre voyage n’implique aucune compagnie à bas coût ou charter, il y a toujours lieu de confronter la meilleure offre de l’agence en ligne à celle que la compagnie aérienne concernée propose sur son propre site pour le même vol.

Exemple: si l’agence de voyage en ligne propose un vol tous frais compris de Paris à Sydney avec Malaysia Airlines à 1174 euros alors qu’au même moment, Malaysia Airlines offre ce (strictement) même vol à 1239 euros, on achètera le vol auprès de l’agence de voyage. Dans le cas inverse, on réservera le vol directement auprès de la compagnie aérienne, le comparateur n’ayant servi alors qu’à dénicher le meilleur choix.

A prix égal des deux côtés, toujours réserver directement auprès de la compagnie aérienne. Car, le service après-vente est tout sauf le point fort des agences de voyage en ligne.

Quant au vol à bas coût, la réservation sur le site de la compagnie concernée est généralement obligatoire et, quand une possibilité de le réserver sur un site tiers est possible, il vaut mieux de l'éviter.

Bref, sauf si le prix est plus élevé que chez l'agence de voyage en ligne, l'idéal est de réserver le vol directement auprès de la compagnie aérienne choisie sans intermédiaire.


 

6. Changer d'aéroport

Le prix d'un billet d'avion inclut les frais, redevances et taxes perçues par les aéroports. Ces frais divers constituent une part non négligeable du prix du vol, par exemple la moitié du prix d'un vol Stockholm (ARN) - Brussels (BRU) aller-retour.

a) On l'a vu ci-dessus, en Europe notamment, un aéroport régional offre souvent des vols moins chers que les aéroports internationaux plus ou moins proches. Les raisons sont connues: ces aéroports ont des coûts moins élevés et bénéficient souvent de subventions diverses de sorte que leurs frais inclus dans le prix des billets d'avion sont moins élevés. Ils fonctionnent en outre essentiellement avec des compagnies aériennes à bas prix offrant des services réduits. Et entre des aéroports régionaux proches les uns des autres, il peut y avoir encore une concurrence et des différences de prix.

b) Mais il y a d'autres cas, très différents, par exemple aux Etats-Unis, où certains aéroports internationaux, les plus gros ou les plus performants en terme d'organisation, ont des frais fixes moins élevés et offrent aux compagnies des services plus étendus que d'autres aéroports. Dès lors, les vols de ces aéroports sont souvent moins chers que les vols similaires d'un autre aéroport situé dans la même région.

Ce n’est pas une règle absolue. Même dans le cas de grands aéroports aux Etats-Unis, les prix des vols tendent à être plus élevés qu’ailleurs lorsque la majorité du trafic de l’aéroport est assuré par un nombre réduit de compagnies aériennes, parfois même par une seule qui y a établi une plaque tournante (hub).

Par exemple, les vols aller- retour de Miami International Airport vers Atlanta (ou vers Chicago ou vers d'autres destinations) peuvent être jusqu'à 50 % plus chers que les vols similaires de Fort Lauderdale International Airport vers ces mêmes destinations alors que ces deux aéroports ne sont distants que d'une trentaine de kilomètres en Floride. Miami International Airport est un hub d’American Airlines.

c) Autre cas encore: des différences de prix des vols de ou vers des aéroports pas trop éloignés les uns des autres peuvent provenir non pas de différences de frais de ces aéroports, mais des politiques commerciales des compagnies aériennes.

Ainsi une compagnie désireuse de prendre des parts de marché supplémentaires peut afficher un tarif nettement plus avantageux pour un aéroport plutôt que pour un autre aéroport. Ces politiques commerciales peuvent engendrer des différences de prix supérieures aux frais nécessaires pour se rendre à l'aéroport le moins cher même s'il n'est pas le plus proche. On vise ici par exemple des vols long courrier au départ de Paris, Bruxelles ou Amsterdam.

Bref, il est toujours utile de vérifier le prix des vols d'un aéroport alternatif s'il y en a un pas trop éloigné. Si la différence de prix entre deux aéroports relativement proches est suffisante, des voyageurs, surtout lorsqu'ils sont en famille ou en petit groupe pouvant partager les frais du déplacement, ont intérêt à changer d'aéroport et à voyager de ou vers l'aéroport meilleur marché, au lieu de celui qui est normalement le plus proche.

Dans la comparaison, il faut évidemment tenir de l'ensemble des frais et notamment du coût et de la rapidité du transfert de et vers l'aéroport. En effet, plusieurs aéroports régionaux ou internationaux sont très éloignés de la ville dont ils portent le nom, parfois de façon abusive.  Voyez à ce sujet plus de détails ici

7. Prendre en compte le prix total de la réservation. Attention aux frais supplémentaires.

Dans toute comparaison de prix, tenez compte du prix total proposé, tous frais et taxes incluses, y compris aussi les frais éventuels de réservation. Et ne comparez que ce qui est comparable sur des bases similaires. C'est le prix final, tel qu'il sera prélevé sur votre compte bancaire, qu'il faut prendre en considération. 

Les autorités responsables de la protection des consommateurs ayant enjoint les vendeurs d'afficher les prix des billets d'avion toute taxe et tous frais d'aéroport compris, les compagnies aériennes et les agences de voyage en ligne cherchent d'autres solutions pour encaisser quelques recettes supplémentaires pour des services qui ne sont pas obligatoirement compris dans le prix du billet d'avion.

En particulier, comme indiqué ci-avant, 
la plupart des compagnies low cost ont la fâcheuse habitude de facturer tout service dépassant leur offre standard minimale, y compris en matière de bagages, ce qui dans certains cas peut alourdir considérablement la facture réelle à tel point que, parfois, le prix final n'a plus rien à voir avec une offre à bas prix. Souvent aussi, elles comptent des frais supplémentaires pour l'utilisation de certains modes de paiement (ex. par carte de crédit).

Spirit et Jet2.com, deux compagnies à bas coût (la première américaine, la seconde anglaise), sont celles dans le monde qui perçoivent le plus de frais (plus de $ 50 en moyenne par passager) en sus de ses billets d'avion. Chez Ryanair, les revenus totaux provenant de la facturation de services complémentaires aux voyageurs et de la vente de produits annexes (chambres d'hôtels ou location de voiture) se sont élevés à près de deux milliards de dollars en 2014 (source: IdeaWorks). 

Malheureusement, la pratique de facturer tout service en sus de l'offre standard semble faire tache d'huile: bagages, espace supplémentaire pour les jambes et divers services à bord sont de plus en plus facturés. Plusieurs compagnies aériennes européennes font payer le transport de bagages enregistrés pour les vols intra-européens. Les compagnies canadiennes agissent de même pour les vols au Canada.  Ces frais rendent les comparaisons de prix de plus en plus difficiles à tel point qu'Expedia et ses filiales ont décidé d'indiquer les frais de bagages lorsque l'internaute fait une recherche d'un vol en vue d'une réservation.

Certains comparateurs de prix d’origine américaine, sèment aussi la confusion en affichant à la fois les prix des billets d'avion hors taxes (évidemment plus bas) et ceux taxes comprises.

8. Eviter les pièges de l'internet (cookie et IP tracking)

Généralement, un voyageur consulte les prix sur internet à différentes reprises avant de procéder finalement à la réservation. Or, beaucoup de sites placent un cookie sur l'ordinateur de l'internaute ou procèdent au tracking de l'adresse IP de cet ordinateur. Un cookie est un mini fichier placé par le site visité sur le disque dur de l'utilisateur. L'IP tracking consiste pour le site visité à enregistrer et à pister l'adresse IP de l'ordinateur utilisé. Ces deux pratiques, qui peuvent être cumuléees, ont pour but de reconnaître cet utilisateur par la suite. Le plus souvent, elles répondent à des motivations essentiellement pratiques et permettent en particulier d'éviter que l'utilisateur ne doive indiquer ses préférences de navigation (par ex. sa langue dans un site multilingue) à chaque connexion du site concerné.

Cependant, ces cookies ou IP tracking sont aussi utilisés par certains à des fins commerciales. Ainsi, un moteur de recherche, comme Google, et son système de publicités (plus de $ 50 milliards par an) fonctionnent entièrement sur ces pratiques. Il n'est donc pas étonnant que beaucoup de sites d'e-commerce, en matière de voyage ou autre, s'en servent également dans un but lucratif.

La conséquence, c'est que si vous consultez de manière répétée les prix des sites qui agissent de la sorte, ceux-ci peuvent en profiter pour majorer les prix et/ou, comme indiqué ci-dessus, afficher un nombre de places disponibles en baisse pour vous inciter à précipiter votre achat. Si la très grande majorité des sites de voyage, y compris ceux des compagnies aériennes, utilisent des cookies, tous ne le font pas dans le but de manipuler le client potentiel de la sorte.

Néanmoins, si après avoir consulté les prix sur un même site à différentes reprises, vous observez un changement anormal de l'offre, gardez à l'esprit qu'il peut s'agir d'une astuce commerciale de l'opérateur concerné. Avant de réserver éventuellement le vol, veillez à désactiver ou vider les cookies sur votre ordinateur (pas suffisant s'il s'agit d'IP tracking), changer d'ordinateur (pas suffisant s'il a le même routeur), alterner vos recherches entre ordinateur et smartphone, ou surfer anonymement (avec un logiciel spécialisé) et vérifiez si l'offre a réellement changé.
 
Si vous avez suivi nos conseils précédents, vous ne devriez pas vous trouver dans cette situation, ne serait-ce que parce que nous vous suggérons d'abord de comparer les prix sur une agence de voyage en ligne et ensuite, avant toute réservation effective, de vérifier si la compagnie aérienne concernée par la meilleure offre trouvée n'offre pas un meilleur prix. 

9. N’acheter des services supplémentaires qu’en cas de besoin 

Ne souscrivez aux options supplémentaires (assurance,...) proposées que pour autant que vous en ayez réellement besoin. Faites attention aux options dont les agences de voyage ou compagnies aériennes ont pré-coché la case. Veillez à désactiver toute option dont vous n'avez pas besoin.

10. Eviter les offres conjointes
ou connexes

Certaines compagnies aériennes, y compris les compagnies low cost, proposent des services complémentaires en matière par exemple de réservation d’hôtels ou de location de voiture. Il s’agit en fait de publicités et elles ne sont en rien meilleures (ni moins chères) que celles que vous pouvez trouver ailleurs sur internet. Que du contraire!

De surcroît, si vous acceptez une offre en la matière, le prestataire du service complémentaire n’est donc pas la compagnie aérienne chez qui vous avez fait la réservation. Les deux contrats sont distincts et ont chacun leurs conditions générales propres. Par exemple, une annulation ultérieure du billet d'avion à votre demande ou à l'initiative de la compagnie aérienne n’entraînera pas automatiquement l’annulation de l’autre prestation (logement ou location de voiture) achetée conjointement. 

Pour les comparateurs purs qui comparent séparément les vols aériens et les logements en hôtels, ces deux prestations sont évidemment séparées puisque, dans chaque cas, le comparateur vous renvoie vers le site marchand choisi pour y effectuer l'achat.

Lorsque les autres comparateurs proposent des offres combinées vols + hôtels, il peut s'agir soit d'une offre unique (un "package'), comparable à celle que vous proposerait une agence de voyage de votre quartier, soit d'une publicité: voyez ce que le site concerné vous propose réellement et, pour plus de clarté, lisez à
ce sujet les conditions générales du site. 

Que penser des programmes de fidélité ("voyageurs fréquents") 

La plupart des compagnies aériennes classiques se sont regroupées dans quelques grandes alliances internationales dont elles partagent différents services, dont le programme de fidélité de la clientèle. A prix égal, voyagez de préférence avec les compagnies membres d'une même alliance de façon à accumuler davantage les bonus attribués.

Pour le trafic passagers, les trois plus grandes alliances sont Star Alliance, SkyTeam, and Oneworld.

Star alliance regroupe principalement Lufthansa, Brussels Airlines, Austrian Airlines, Swiss International, TAP Portugal, LOT, SAS, Turkish Airlines, United Airlines, US Airways, Air Canada, Asiana Thai Airways International, Air China, Shenzhen Airlines, All Nippon Airways, Singapore Airlines, Air New Zealand, Thai Airways, TAM, Copa Airlines, South African Airways et quelques autres compagnies aériennes. C'est la plus ancienne et la plus grosse alliance.

Oneworld associe American Airlines, Air Berlin, British Airways, Finnair, Iberia, Cathay Pacific, Japan Airlines, Malaysia Airlines, Qantas, Royal Jordanian, LAN Airlines, S7 Airlines, LAN Colombia et Qatar Airways.

Skyteam regroupe Aeroflot, Aeroméxico, Aerolíneas Argentinas, Air France, Alitalia, KLM, Czech Airlines, TAROM, Delta Airlines, Korean, China Airlines, China Southern, China Eastern, Middle East Airlines, Saudi Arabian Airlines, Vietnam Airlines, Kenya Airways et quelques autres compagnies aériennes.    

Faire partie d'une de ces grandes alliances est un grand avantage. Cela  permet aux compagnies membres, entre autres, de réduire certains frais fixes et d'offrir à leurs clients une gamme de destinations beaucoup plus large. La participation à une alliance est stable. Néanmoins, il arrive de temps en temps des changements. Ainsi, TAM Airlines passera dans le courant de 2014 de Star Alliance à Oneworld. Celle-ci accueillera aussi la même année Sri Lankan Airlines et Qatar Airways parmi ses membres. 

La participation à une même alliance n'implique cependant pas nécessairement la pratique d'un tarif commun pour un même vol. Ainsi, lorsqu'un vol international est partagé entre deux compagnies - typiquement, la compagnie nationale du pays de départ et celle du pays de destination -, il arrive parfois que les deux compagnies ne pratiquent pas exactement le même prix pour strictement le même vol ou n'aient pas la même politique en matière de frais annexes (par ex. des frais pour paiement par carte de crédit ou en cas d'annulation de la réservation faite).

Par exemple, le vol Miami - Paris ne sera pas nécessairement vendu au même prix par Delta Airlines et par Air France alors que, dans les deux cas, il s'agit d'un même vol opéré par Air France. Le cas échéant, vous ferez des économies en achetant le billet d'avion chez la compagnie la moins chère des deux. Ici encore, l'utilisation préalable d'un bon comparateur de prix vous aidera à dénicher la meilleure offre.

Cas plus complexes
 

Pour des services plus étendus, des cas plus complexes ou encore, par ex., si vous ne disposez pas d'accès à l'internet, le recours à une agence locale ou éventuellement un contact téléphonique avec le service clientèle de la compagnie aérienne peut être la seule option.

Que faut-il penser des services internet de soi-disant experts qui offrent aux voyageurs de trouver pour eux le vol le moins cher moyennant le paiement d'une commission?  Rien de bon. Trouver la meilleure offre, ce n'est pas qu'une affaire de prix, mais de l'ensemble des données du vol, y compris les heures de départ, la durée du vol, les escales éventuelles et les formalités qui y sont associées, comme l'exigence éventuelle d'un visa de transit. Par exemple, si vous devez vous rendre de Bruxelles à Phnom Penh, à quoi bon de recevoir une offre moins chère de quelques dizaines d'euros si le vol va durer plus de 24 heures, soit bien plus que nécessaire, et faire escale en Chine. 

A vrai dire, trouver une offre raisonnable par internet par vous-même en suivant la démarche que nous vous avons proposé n'est quand même pas difficile et ne nécessite pas de se décharger sur autrui, à fortiori moyennant paiement. Si, néanmoins, vous préférez vous reposer sur autrui, adressez-vous alors à une agence de voyage locale et vous recevrez un service personnalisé et généralement gratuit. Depuis plusieurs années, les compagnies aériennes ne paient plus de commission aux agences de voyages physiques et celles-ci ne facturent pas toujours des frais de dossier à leurs clients pour un simple vol. 
 
Vrai ou Faux ?

1. On peut obtenir des billets d'avion moins chers en les réservant en milieu de semaine, notamment les mardis et mercredis.

FAUX. Il y a là un malentendu. Ce qui est vrai, c'est que les vols effectués en milieu de semaine sont souvent (pas toujours) meilleur marché que les vols qui ont lieu le weekend (vendredi et samedi). A cet égard, c'est le jour du vol envisagé qui compte, pas celui de sa réservation. C'est l'une des confusions les plus répandues.

Un même malentendu règne quant à l'heure du vol et à l'heure de la réservation. Cette dernière est en principe sans incidence sur le prix du vol (hormis bien sûr que le fait que la situation puisse avoir changé à quelques heures d'intervalle, par exemple que le billet bon marché ne soit plus disponible quelques heures plus tard). L'heure du vol, par contre, peut justifier des différences de prix entre les vols vers une même destination le même jour.

2. Le prix d'un billet d'avion déterminé n'est pas le même partout de sorte qu'il peut être avantageux de l'acheter sur un site étranger. 

VRAI, mais de moins en moins. Des différences de prix sur le plan international peuvent être observées dans toute activité d'e-commerce. Le marché des billets d'avion n'y échappe pas. Sur un même site de réservation, il arrive que le voyageur puisse obtenir un prix plus bas pour le même billet d'avion en utilisant une version étrangère de ce site (par ex. expedia com au lieu d'expedia.ca ou expedia.fr au lieu d'expedia.be, ou encore airfrance.fr comparé à airfrance.be).

Cependant, c'est loin d'être une règle générale et c'est bien moins souvent le cas pour les billets d'avion que pour les marchandises. En fait, en matière des prix des billets d'avion, la plupart des sites ont uniformisé leurs offres internationales. Parfois aussi, les versions étrangères du site sont redirigées automatiquement sur la version nationale appropriée à l'utilisateur. Bref, des différences de prix entre versions nationales d'un même site de réservation sont de plus en plus rares. Acheter le billet d'avion sur un site étranger peut en outre avoir plus d'inconvénients que d'avantages, surtout en cas de problème relatif à la réservation ou lors du voyage.

Comme  indiqué précédemment, vous pouvez parfois trouver des vols moins chers en partant d'un aéroport proche d'un pays limitrophe. Mais cela n'a rien à voir avec la réservation du vol sur un site national ou étranger. Il ne faut pas confondre les deux choses.

3.
Les billets d'avion sur les comparateurs américains sont moins chers que les mêmes billets sur les comparateurs européens.

FAUX. La confusion provient du fait que les comparateurs américains ont eu longtemps la fâcheuse pratique d'afficher en premier lieu les prix hors taxes et/ou hors frais, n'ajoutant ceux-ci à la facture que lors du processus de réservation. Le consommateur qui au départ avait cru choisir le prix le plus bas se trouvait en fin de compte avec un coût sensiblement plus élevé. 

En Europe, cette pratique trompeuse a été combattue par les autorités européennes responsables de la protection des consommateurs bien plus tôt et avec plus de rigueur qu'aux Etats-Unis et les infractions y sont moins nombreuses.

Sur le fond, les comparateurs européens sont tout autant compétitifs que leurs homologues américains. Les uns et les autres utilisent d'ailleurs les mêmes technologies et les mêmes données. Le voyageur peut utiliser les uns comme les autres pour autant qu'ils soient de bonne qualité. Cependant, lorsqu'un Européen effectue une réservation sur un site américain et quand bien même ce site aura affiché les prix en euros, l'acheteur sera débité en dollars et la conversion en euros par son organisme bancaire se fera à un cours de change différent de celui utilisé par le comparateur, ce qui peut être gênant lors de fortes fluctuations des cours de change.

4. Les vols des compagnies aériennes à bas coût sont toujours meilleur marché que les mêmes vols des compagnies aériennes classiques.

FAUX. Les vols des compagnies à bas coût sont certes le plus souvent les moins chers. Mais, ce n'est pas toujours le cas. Il arrive que les compagnies aériennes classiques proposent des offres au moins équivalentes, le cas échéant sous forme d'offres promotionnelles. C'est pour cela qu'il n'est pas superflu de comparer les uns et les autres. Voyez ci-dessus nos recommandations à ce sujet. Il peut aussi se faire qu'une compagnie aérienne classique offre des promotions avantageuses pour des vols dans des conditions comparables (vol moyen courrier sans bagages en soute,...) à ceux des compagnies à bas prix.


 

Liens

Billets d'avion
Vous trouverez ici quelques-uns des meilleurs comparateurs de billets d'avion pour trouver et réserver les vols bon marché.
Vols pas chers : haute et basse saisons
En matière de billets d’avion, les prix varient fortement selon l’époque où le vol a lieu: périodes de pointe ou saisons creuses. Il faut savoir éviter le surcoût des périodes de pointe et bien choisir ses dates de voyage.
Quand acheter les billets d'avion les moins chers
Les prix des billets d’avion changent beaucoup et constamment. Il est donc essentiel de savoir à quel moment il faut réserver son billet d'avion pour l'obtenir au meilleur prix. Ni trop tôt ni trop tard.
Vol aller simple pas cher
Voici comment acheter un billet d’avion aller simple bon marché. Les prix des billets d’avion allers simples sont généralement plus chers. Il est cependant possible d'éviter ce surcoût
Guide des aéroports éloignés du centre-ville
Des aéroports, qu'ils soient régionaux ou internationaux, sont parfois très éloignés de la ville dont ils portent le nom. Tenez-en compte quand vous comparez les vols vers différents aéroports.
Pour retourner à la page précédente, cliquez ici
Retour à la page d'accueil Willgoto
Pour retourner à la page d'accueil Willgoto, cliquez ici ou bien le logo WillGoTo en haut à gauche.

Voyez aussi

International > Guide de Willgoto

Liens dans d'autres langues

            
(8)(3)(3)

PublicitéAjouter un lien - Rectifier un lien - Décharge de responsabilité -  Contactez-nous
Ajouter aux favoris -  Lien vers WillGoTo - Annuaire voyages

Copyright © 2017 WillGoTo. Tous droits réservés.

Guide et annuaire de voyage avec les sources d'informations les meilleures, de précieux conseils pratiques et de splendides photos.