Annuaire et guide de voyage

Mexique
English Français Deutsch Nederlands Italiano Español

Mexique > Photos et récits > Coba, antique cité maya

Photos de Coba, antique ville maya et attraction touristique de la Péninsule du Yucatan au Mexique.

Grande pyramide de Coba
Grande pyramide de Coba dans la Péninsule du Yucatan au Mexique.

Situé dans l'Etat du Quintana Roo, Coba est l'un des plus importants sites archéologique maya de la Péninsule du Yucatan. Cette cité maya comptait probablement jusqu'à 50.000 habitants et s'étendait sur environ 70 km².

Le site était sans doute habité dès le premier siècle avant JC; mais, les ruines qui subsistent datent en bonne partie de la période allant du VIIe au IXe siècle. La ville a été abandonnée entièrement au XVIe siècle.


En raison notamment de son accès difficile dans la forêt tropicale, ce site archéologique n'a réellement été exploré que depuis 1920. Les recherches se sont intensifiées après la construction d'une route d'accès au site dans les années 1970. Elles sont toujours en cours.

En raison de son importance dans la civilisation maya et surtout de sa proximité de Tulum (qui n'est situé qu'à 40 km) et de la Riviera Maya (la zone touristique sur la côte des Caraïbes au sud de Cancun), Coba est devenu l'une des principales attractions touristiques du Yucatan. L'antique cité maya attire en effet de nombreux touristes, dont beaucoup s'aventurent à escalader la pyramide de 42 m de haut.

En raison  de l'étendue du site, le nombre de visiteurs n'est pas un handicap. La visite se fait dans un cadre agréable le plus souvent à l'ombre à pied, en vélo, ou en pousse-pousse.

 
Stèle peinte du site archéologique de Coba
Stèle peinte faisant partie du "groupe des peintures" du site archéologique de Coba (Quintana Roo) au Mexique.

Le site archéologique de Coba est constitué de plusieurs ensembles de ruines éparpillées dans la jungle. Il comprend entre autres:
-- Les vestiges d'un grand réseau de chaussées urbaines constituées de larges pavés calcaires. Ces routes relativement larges, appelées sacbés, ne se retrouvent dans le monde maya qu'à Coba. Elles pouvaient s'étendre sur plusieurs dizaines de kilomètres.

-- le Groupe Coba (aussi appelé groupe B) est l'ensemble qui est constitué du plus grand nombre d'édifices. Il comprend notamment 43 constructions et un jeu de balles. L'édifice le plus connu est appelé "l'église" et a une hauteur de 24 m. Ces constructions datent de époques très différentes qui s'étalent de la période préclassique (300 à 600 apr. J.-C.) de la civilisation maya à la période postclassique (1.000 à1400 apr. J.-C.).  Ce groupe est situé près de l'entrée du site.


-- le Groupe des peintures qui est composé des ruines les plus récentes et datant principalement de la période postclassique. Il comprend des fresques et des stèles qui gardent des traces de leurs riches peintures.


-- le Groupe Macanxoc auquel on accède par un sacbé de 20 m de large. Les constructions faisant partie de ce groupe sont édifiées sur une large terrasse et comprennent de nombreuses stèles et autels, ce qui donne à penser que ce site était surtout employé lors de cérémonies religieuses,  peut-être funéraires.


-- le Groupe Nohoch Mul. La pyramide Nohoch Mul sur laquelle un temple est édifié, l'ensemble ayant une hauteur de 42 m. Elle est située au bout de l'itinéraire de 2 km environ suivi par les touristes.  Escalader la pyramide vous permet de découvrir de splendides panoramas sur la jungle et les lacs aux alentours.


Site archéologique de Coba
Jeu de balle du site archéologique de Coba dans la péninsule du Yucatan au Mexique.

Voyez plus de photos de sites archéologiques de la péninsule du Yucatan: Ek Balam, Chichen ItzaTulum et Uxmal.


Liens

PublicitéAjouter un lien - Rectifier un lien - Décharge de responsabilité -  Contactez-nous
Ajouter aux favoris -  Lien vers WillGoTo - Annuaire voyages

Copyright © 2020 WillGoTo. Tous droits réservés.

Photos de Coba, antique ville maya et attraction touristique de la Péninsule du Yucatan au Mexique: la grande pyramide, le jeu de balle et les stèles.